Agir contre la maltraitance des personnes âgées et des adultes handicapés

La Fédération 3977 contre la maltraitance a pour objectif d’animer et de coordonner un dispositif d’alerte sur les risques de maltraitance envers les personnes âgées et les adultes handicapés.

Elle s’appuie à la fois sur un numéro d’appel national unique, ouvert du lundi au vendredi de 9h à 19h, et sur un vaste maillage de relais locaux permettant à la Fédération d’être présente dans 77 départements et de faire participer plus de 1200 bénévoles à ses missions.

La force et l’originalité de ce dispositif unique sont d’assurer une écoute approfondie et un accompagnement jusqu’à la cessation de la maltraitance, ceci en toute neutralité.

Basé largement sur un bénévolat compétent, ce système associatif indépendant et gratuit, est financé principalement par la Direction Générale de la Cohésion Sociale.


Le 3977 propose :

Une écoute sans jugement :

  • Les écoutants recueillent la parole de l’appelant, sans jugement, en toute neutralité.
  • L’anonymat peut être préservé, si la personne le souhaite.

Une analyse :
En posant des questions sur le contexte (interventions de professionnels, avis du médecin traitant, existence d’aides financières…), les personnes concernées, l’historique de la situation, les écoutants aident l’appelant à voir la situation et de ses enjeux de manière plus claire, sans dramatiser ni minimiser les faits.

Une information :
L’écoutant va expliquer les suites qui peuvent être données à l’appel et le rôle des partenaires de terrain pour le suivi du dossier.


La Fédération 3977

Le 13 février 2014, les associations HABEO et ALMA France ont fusionné au sein d’une nouvelle structure destinée à améliorer leur action : la Fédération 3977 contre la maltraitance.

Les objectifs de la Fédération

  • Pour tous : contribuer à une meilleure visibilité et compréhension du dispositif 3977.
  • Pour les usagers : assurer une meilleure coordination entre niveau national et local.
  • Pour les professionnels : renforcer les actions de prévention.
  • Pour les partenaires institutionnels : faciliter les échanges grâce à une gouvernance unique et participer aux orientations des politiques publiques en améliorant les connaissances sur la maltraitance.

 L’expertise complémentaire des deux structures permet à la Fédération :

  • De gérer de manière coordonnée le flux d’informations.
  • De fournir des offres de partenariat dans le dispositif national de lutte.
  • De participer aux actions de formation et de prévention.
  • De diffuser largement les connaissances acquises.

 

Le Conseil Fédéral

Membres du Conseil Fédéral
Collège 1
Associations membres de la Fédération 3977
ALBERT Hélène (centre 34)
BERTHAULT Anne-Marie (centre 22)
CLOIX Yvette (centre 58/89)
COLIN Danielle (centre 29/56/975)
CORTOT Marie Claude (centre 25/39/70/90)
COULANGE Claude (centre 04/05/83/84)
CROZAT Bernard (centre 38)
CZERNICHOW Pierre (centre 76)
GONTHIER Régis (centre 42/43)
LEPRESLE Claude (centre 75)
POCH Bernard (centre 40)
RICHE Dominique (centre 85/79)
RYCKWAERT Colette (centre 47)
Collège 2
Personnes qualifiées

BOUTIN Pierre

GODARD Bernard

HERVIOU Jean-Yves

KOSKAS Alain

MOUACI Catherine

Bureau fédéral
Président : CZERNICHOW Pierre
Vices présidents : RICHE Dominique &  LEPRESLE Claude
Secrétaire général : COLIN Danielle
Trésorier : GODARD Bernard