Agir contre la maltraitance des personnes âgées et des adultes handicapés

Une difficile objectivité

Il est parfois difficile de savoir où commence la maltraitance : menacer d’une privation d’activité, est-ce du chantage, une maltraitance psychologique, ou la seule solution trouvée pour qu’une personne accepte de se nourrir ? Il est important de partager ses interrogations pour analyser objectivement une situation. L’appel au 3977 permet de ne pas rester seul et de bénéficier d’un autre point de vue.

 

Trois éléments caractérisent la maltraitance :

Une atteinte à la dignité

La maltraitance se définit comme une atteinte inacceptable à la dignité de personnes vulnérables hors d’état de se défendre. Le préjudice peut recouvrir de multiples formes : d’ordre physique, psychologique, financier…

Des manquements répétés

La maltraitance est le préjudice résultant d’une multiplication de négligences, de gestes singuliers et répétés ou d’une absence d’actions appropriées qui se produisent dans une relation où il devrait y avoir de la confiance.

Un lien étroit entre l’auteur et la victime

C’est ce lien étroit, entre auteur et victime, cette emprise de l’un sur l’autre qui différencie la maltraitance des autres violences.

Voici un bref questionnaire pour vous aider à reconnaître d’éventuels signaux d’alerte.

Faites le test !